Le Site  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Demande aide
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar teddy Sam 13 Avr 2019 - 17:13

» bonjour
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Sam 13 Avr 2019 - 11:27

» Bonjour
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Mer 10 Avr 2019 - 0:24

» Cherche des reponses
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar Skia Dim 31 Mar 2019 - 18:30

» Disparition d'objets
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar Skia Dim 31 Mar 2019 - 18:25

» Débat : La paralysie du sommeil
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar Polux51 Ven 22 Fév 2019 - 12:35

» Je sens les esprits mais j'ai du mal à les voir
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar zina Sam 16 Fév 2019 - 20:35

» La maison du pendu (Le Clipon 62)
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar elua Sam 16 Fév 2019 - 13:06

» salut a tous
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar silverlunar67 Ven 1 Fév 2019 - 5:00

» L'histoire de l'homme papillon
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar Nanarbe Ven 25 Jan 2019 - 21:48

» Présentation Mlle Azeli :)
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Lun 21 Jan 2019 - 18:58

» Biographie CHARBON
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Sam 19 Jan 2019 - 11:33

» Du nouveau au Loch Ness ?
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Jeu 3 Jan 2019 - 14:59

» Présentation
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Dim 30 Déc 2018 - 23:49

» La planète Terre à l’époque des deux soleils; rentrant
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar rudidur Dim 30 Déc 2018 - 17:59

» Départ du forum
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar cassielbis Dim 30 Déc 2018 - 16:40

» Bonjour à tous
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar DaleCooper Ven 28 Déc 2018 - 10:57

» Bonjour !
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar DaleCooper Ven 28 Déc 2018 - 10:52

» Présentation
Légendes Bretonnes : Les Korrigans Emptypar Dolorès29200 Jeu 20 Déc 2018 - 13:58

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez
 

 Légendes Bretonnes : Les Korrigans

Aller en bas 
AuteurMessage
Tom_warrior
ami du forum
ami du forum
Tom_warrior

Masculin
Age : 30
Date d'inscription : 24/06/2008

Légendes Bretonnes : Les Korrigans Empty
MessageSujet: Légendes Bretonnes : Les Korrigans   Légendes Bretonnes : Les Korrigans EmptyLun 30 Juin 2008 - 21:24

Les lutins et les gnomes qui abondent en Bretagne se nomment ici korrigans, farfadets, korrils ou poulpiquets. Toujours d’allure humaine et de toute petite taille, ces créatures se révèlent parfois capricieuses et facétieuses. Ils sont toujours prêts à vous entraîner dans leur sarabande et sont partout. Peu actifs en hiver, ils se calfeutrent sous terre ou au creux des arbres ; aux beaux jours, ils deviennent familiers et farceurs, menant parfois grand bruit, la nuit, pour effrayer l’habitant.

Les korrigans, “danseurs de nuit” de l’île d’Ouessant invitent les passants à se joindre à leur ronde sur les falaises en leur promettant des trésors. Celui qui accepte doit planter son couteau en terre ; puis, il faut qu’en suivant la danse, il rase le couteau à chaque tour sans le dépasser. S’il réussit, les lutins lui accordent sa demande quelle qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Thybault
mordu de paranormal
mordu de paranormal
Thybault

Masculin
Age : 28
Date d'inscription : 13/08/2008

Légendes Bretonnes : Les Korrigans Empty
MessageSujet: Re: Légendes Bretonnes : Les Korrigans   Légendes Bretonnes : Les Korrigans EmptyMar 19 Aoû 2008 - 15:36

Tu oublies de dire que s'ils ne réussissent pas cela peut se transformer en pièges mortels menant tout droit en enfer ou dans une prison sous terre sans espoir de délivrance.

Dans la nuit du 31 octobre, on prétend qu'ils sévissent à proximité des dolmens, prêts à entraîner leurs victimes dans le monde souterrain pour venger les morts des méfaits des vivants. Cette tradition les rattache à la non moins celtique Halloween à l'origine fête de Samain; nouvel an celtique, devenue au fil des siècles et des religions la fête que nous connaissons aujourd'hui.

Parfois aussi, ils symbolisent la résistance de la Bretagne à la christianisation et on leur prête alors des facéties nocturnes au voisinage des églises prenant particulièrement les prêtres pour cibles.

On les nomme aussi kormandons, kérions,ou Ozégans.

Pour être plus précis:

TAILLE :
D’une à deux coudées.

ASPECTS :
Petits, très ridés, malingres, noirs et poilus, d’une force prodigieuse. Cheveux longs parfois tressés. Certains ont le front orné de petites cornes auxquelles ils attachent leurs bretelles. Pieds poilus, sabots en bois, mains aux doigts longs et fins. Petites queue qui frétille sans cesse. Le “Petit Charbonnier” de Bryère ressemble à un singe roussâtre.

VÊTEMENTS :
Lorsqu’au Xème siècle Samson aperçoit pour la première fois “ces païens danser autour des menhirs”, il les décrit sauvages et vêtus de peaux de bêtes. Il faut attendre la fin du XVIIème siècle pour les voir adopter le costume paysan local et un curieux chapeau aussi large qu’une lune. Un vieux manuscrit mis à jour par Claymorius dit qu’ils se montraient délibérément aux hommes en “rustres hardes et ne réservaient leurs vrais et nobles atours qu’au sein du domaine Kouril étendu sous terre, plus bas que la mer et les rivières”.

HABITAT :
De nombreux dolmens marquent l’emplacement de leur gîte. Des Korandous habitent dans les falaises de Bilfort à Paimpol. A Coat Bihan on appelle les barrows Châteaux de Poulpicans, un tumulus à Saint-Nolfen la retraite des Bouléguéans : c’était autrefois leur capitale , ils y vivaient par milliers. La lande de Plandren est entièrement creuse et abrite une métropole de Courils. Les monumentaux et étanges édifices de Carnac délimitent les frontières de la cité mère : ceux des rivages, “les noirs”, vivent dans les trous des falaises ; et les derniers Tens disparus dans les mares et les fermes en ruine. Les Kornikaneds demeurent toujours en Brocéliande, quelques Korreds en Cornwall, des Spriggans, issus d’un cousinage, se sont étendus sur les moors, et les sorgues hantent les côtes britanniques.

NOURRITURE :
“Ils n’exigent qu’un peu de graisse pour leur roye et leur bouillie.” Pourtant beuacoup de gens ont vu de la fumée sortir de dessous des pierres et par les trous de leurs demeures, et senti le délicat fumet de leurs festins.

MŒURS :
On connaît en définitive très peu de chose de cette race ancienne, le contact avec les hommes se bordant à quelques rencontres, services, danses ou mises à mal pour les maritimes. Leurs épouses font parfois appel à des sages femmes humaines lors des accouchements difficiles. Elles les paient avec de l’or provenant de leurs trésors enterrés sous les dolmens.

ACTIVITES:
“Ils dansent, la nuit, autour des menhirs; les humains qu’ils entraînent avec eux dans la ronde en survivent rarement.”
“Ils gardaient des trésors entassés sous de grosses pierres qui s’ouvraient lorsqu’on les frappait avec une certaine clef rouillée.” Autrefois, lorsqu’on avait perdu quelque chose, il suffisait de se rendre à leur résidence au commencement de la nuit, et de dire: ” Poulpican, j’ai perdu tel ou tel objet.” Le lendemain on le retrouvait à la porte.

(Extrait de "La Grande Encyclopédie des Lutins" et de mon ami wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
 
Légendes Bretonnes : Les Korrigans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légendes Bretonnes : Les Korrigans
» les légendes bretonnes
» Légendes Bretonnes : Les Géants
» l'Ankou
» Légendes Bretonnes : Les Sirènes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Paranormal  :: FORUM DE PARANORMAL :: DISCUTONS PARANORMAL :: SECRETS DU MONDE :: Histoire des lieux célèbres-
Sauter vers:  
Association Planète Paranormal - enquête et investigation sur l'inexpliqué
Forum Paranormal, Ésotérisme, Ovni, Magie, Divination, Complots
Idée et Création Kami & Nefton